Menu
Le Corps atelier de l'Ame
"Sois le changement que tu voudrais voir dans le monde" (Gandhi)

L'âme qui danse avec le corps

Passionnée par le mouvement, la danse m’amène une autre compréhension du corps ; l’inspiration et l’expiration rythment le mouvement. L'introspection permet une connexion au Soi et de là, s'ouvrir pour offrir au monde son Soi. La connexion à son corps parallèlement amènera à la connexion du monde et de ses éléments. Sentir la densité de la pierre, la fluidité de l'eau, la légèreté de l'air, l'énergie du feu dans son corps et comprendre que l'on fait partie du Tout.

Depuis 2016, je me forme auprès de Eau-Terre-Feu utilisant la médecine chinoise et le yoga des méridiens pour intégrer ensuite le mouvement des éléments par l'expression du corps et de l'esprit afin de donner des ateliers. Cette danse permet de se relier aux éléments et ressentir leur énergie à vivre selon les saisons, telle une roue dansée.

La danse contact permet d’avoir une écoute subtile, une présence et un toucher fin. Au-delà des simples points de contact physique entre partenaires, entre en jeu le contact global (auditif, kinesthésique, perceptif/énergétique et même affectif) du danseur avec son ou ses partenaires et avec l'environnement (le sol, l'espace, la gravité, etc...). La priorité est donnée à l'écoute et à la confiance entre les partenaires : les rencontres doivent se faire en toute fluidité, les danseurs doivent se rendre disponibles aux mouvements des autres, les partenaires doivent adapter leurs mouvements et déplacements mutuels. Cela oblige à se connecter d'abord à Soi-même à se connaître avant de pouvoir se connecter à l'Autre et connaître son fonctionnement.

La transe se crée par un rythme répétitif et des mouvements répétitifs. Le mental ne peut plus suivre, lâche prise et laisse la place à un état modifié de conscience permettant une ouverture des sens subtils et une connexion aux forces de guérison pour explorer des parties archaïques de soi ou alors se connecter à la dimension spirituelle. Cela ne peut se faire qu'après une longue préparation du corps afin d'être bien ancré.

Depuis 2010, elle a suivi tout un parcours d’expérimentation par la danse à Lelek-Studio avec Stéphanie Ansermet.

Elle y a découvert un univers riche de vocabulaire corporel, exploré les mouvements naturels du corps et l’a intégré comme un maître-enseignant. L’expression de soi est d’abord un chemin qui se fait à l’intérieur pour réaliser les blocages physiques ou émotionnels qui nous habitent inconsciemment. Avec bienveillance et douceur ces blocages se libèrent pour laisser la place au mouvement instantané, laisser la place au plaisir du corps de bouger, libéré des carcans de la vie et du verbiage incessant du mental.

Elle a complété par des workshops hebdomadaires auprès d'ADN Dialect à Vevey (2012-2014) avec Angelo dello Iaconno qui lui a beaucoup appris sur le mouvement organique, le contact, l'improvisation ainsi que le jeu dansé avec divers supports.

Elle a eu l’occasion de tester un peu le mouvement de l’escalade que ce soit sur bloc ou paroi et quand elle a commencé la danse, elle a pu mélangé ces 2 disciplines par la danse-escalade et voltige chez NEO en 2013 et a eu la chance de découvrir les premières expériences de scènes.

Pour les 200 ans du Valais en 2015, elle a participé à l’aventure « la danse de soi le pont vers l’autre » qui présentait la rencontre Suisse-Migrants par la danse sur scène avec des non-danseurs. La danse est universelle et quand tous les humains dansent ensembles il n'y a plus que Unité.

Cherchant toujours à comprendre le fonctionnement du corps par le mouvement, elle suit des stages occasionnellement auprès de Urs Stauffer et Alex Guex en Contact Impro et Body Mind Centering. Ces ateliers lui permettent d'éveiller sa sensibilité sur chaque cellule et comprendre que tout le corps danse depuis les tréfonds de ses organes jusqu’au-delà du mouvement extérieur et devient gourmand d’habiter l’espace autour de lui, d'entrer en contact avec l'autre via la peau, le centre, d'apprendre les portés, d'écouter le langage propre du corps de chacun et dialoguer, d'entrer dans l'exploration de la logique de construction du corps et connaître l'anatomie par le mouvement.

Depuis 2016, elle a rejoint Eau-Terre-Feu en vivant leurs « ateliers intensifs » et « ateliers découvertes » et a décidé de suivre leur enseignement. Le travail et la philosophie d'Eau Terre Feu lui a plu tout de suite car cela répondait à son besoin de réunir la connexion de l'humain à lui-même et à la nature via le corps et l'esprit. C'est un chemin d'initiation alchimique par le mouvement. Elle peut enfin se former sur différents plans en même temps : physique, énergétique et spirituel et surtout apprendre à le transmettre, comme l'arbre qui fait passer à travers lui l'énergie nourricière de la Terre et laisse cette énergie ressortir et rayonner en donnant des fleurs afin de nourrir d'autres êtres.